ANNONCE DE CIVILIZATION VI: RISE AND FALL

Les civilisations ne sont pas gravées dans le marbre. Vous ne pouvez pas vous contenter d'un bon coup de collier au démarrage, puis espérer voir votre culture survivre à l'épreuve du temps sans aucune difficulté. Ça ne se passe comme ça ni dans le monde réel, ni dans les jeux Civilization. L'extension que nous vous présentons aujourd'hui, Civilization VI: Rise and Fall, ajoute de nouveaux aspects dynamiques au jeu que vous aimez déjà. Dès le 8 février 2018, vous dirigerez des nations vers des âges d'or ; vous en regarderez d'autres étouffer sous leur propre poids ; vous gagnerez (ou perdrez) la loyauté de votre peuple ; mais la question est : "Comment se rappellera-t-on de vous ?"

Je suis Anton Strenger, concepteur en chef pour Civilization VI: Rise and Fall, et aujourd'hui, nous allons vous dévoiler certains des plus gros changements apportés au jeu avec cette extension colossale de Civilization VI. Notre objectif global le plus ambitieux est de proposer des empires dynamiques : au cours de vos parties, les civilisations connaîtront l'essor et le déclin, les frontières avanceront et reculeront, et la loyauté des villes ira aux uns puis aux autres.

L'objectif secondaire de Civilization VI: Rise and Fall est d'inclure plus d'éléments de narration, des moments historiques mettant en lumière les différents tournants que prennent vos civilisations. Ces événements ont lieu à chacune de vos parties, rendant ces dernières uniques, tout en leur donnant du sens dans les mécaniques de jeu.

LES ÂGES D'OR – ET SOMBRES – APPROCHENT

Les âges d'or et sombres font partie de ces nouveaux événements qui peuvent changer le cours de l'histoire de votre partie. Ce sont des changements importants, mais temporaires, pour une civilisation et une ère. Ils offriront aux joueurs de nouvelles possibilités de changer leur stratégie, et redistribueront les cartes entre un joueur et ses rivaux. Un âge d'or octroie d'importants bonus de loyauté et pour d'autres systèmes de jeu, mais rend les suivants légèrement plus difficiles à déclencher.

Un âge sombre met à mal la loyauté de vos villes et vous rend vulnérable. Toutefois, ils vous offrent aussi l'opportunité d'accéder plus facilement à un âge d'or. Ils vous permettent également de mettre en place des politiques spécifiques aux âges sombres et ouvrent les portes d'un âge héroïque, encore plus puissant. Considérez ceci : si un âge d'or vous permet de choisir un engagement (un puissant effet spécifique), un âge héroïque vous permettra d'en choisir trois, ce qui en fait une sorte de "triple" âge d'or.

Dans le jeu de base, nous avions l'idée d'une "ère du joueur", c'est-à-dire l'avancement du joueur dans ses arbres des technologies et des dogmes. Dans cette extension, les systèmes de jeu sont très liés au concept de l'ère de jeu, qui est déterminé par l'avancée individuelle du joueur, mais aussi par une poignée d'autres éléments sur lesquels nous garderons le secret. Imaginez ces ères de jeu comme les chapitres d'un livre : chacun possède son propre schéma narratif et sa propre fin, mais il vous donne l'envie de découvrir le reste de l'histoire et de lire le chapitre suivant. Lorsque vous entrez dans une nouvelle ère de jeu, il est possible que vous déclenchiez un âge d'or ou un âge sombre, déterminé par le score de votre précédente ère de jeu, qui lui-même augmente en réalisant certains objectifs.

Ainsi, même si votre voisin bénéficiait d'un âge d'or lors de l'ère précédente, il peut entrer dans un âge sombre et vous offrir des opportunités pour changer de stratégie. Les âges d'or et sombres ont un effet majeur : ils modifient la loyauté des villes d'un joueur. Tandis que les âges changent et que les points faibles des empires se dévoilent, les villes peuvent déclarer leur indépendance et même se rallier à d'autres nations.

GAGNER LA LOYAUTÉ

Les enjeux du nouveau système de loyauté sont très importants, car dans les cas les plus extrêmes, il peut octroyer le contrôle de villes entières à d'autres joueurs sans avoir recours à la force. Un bas niveau de loyauté dans une ville augmente le risque de rébellion et de libération, ce qui en fera une cible de choix pour les autres joueurs qui cherchent à étendre leur propre empire. Entretenir la loyauté de vos villes les pousse à rester à vos côtés, mais également à propager leur loyauté comme une sorte de "pression de groupe" envers les autres villes proches. Cela pourrait même inciter les villes d'autres civilisations à vous rejoindre.

Dans les précédents jeux Civilization, il existait des moyens de faire changer la culture des villes d'un autre joueur sans intervention armée. Nous avons estimé qu'il était temps de réexaminer ce moyen non-militaire de faire changer les frontières et d'étendre les territoires.

La loyauté sculpte également le paysage et la stratégie de la carte alors que la partie se poursuit. Ce qui était une frontière inaltérée entre deux civilisations dans le jeu de base devient ici un champ de bataille pour le gain de loyauté, en particulier en cas d'âge d'or ou sombre.

Ces âges représentent une sorte de "bombe de loyauté", et dans le meilleur des cas, un âge d'or rendra tous vos citoyens un peu plus loyaux. Qui plus est, les autres villes à proximité réaliseront l'attrait de votre civilisation, et leur loyauté envers leur civilisation actuelle pourra faiblir. Néanmoins, le moyen le plus rapide et le plus sûr d'améliorer votre loyauté est d'envoyer un gouverneur dans une ville.

LES GOUVERNEURS S'IMPOSENT

Dans les précédentes versions de Civilization, l'idée de "gouverneur" désignait souvent le comportement de l'IA que vous pouviez régler dans une ville pour qu'elle agisse en votre nom. Dans cette extension, toutefois, c'est tout le contraire : envoyer un gouverneur dans une ville est un moyen pour les joueurs de prendre des décisions actives concernant son développement et d'avancer dans une direction spécifique. Tout comme pour les quartiers du jeu de base, les gouverneurs sont un moyen de spécialiser vos villes, à la différence qu'ils disposent de leurs propres bonus exclusifs et qu'ils peuvent se déplacer entre les villes contrôlées.

Au cours d'une partie, les joueurs peuvent gagner jusqu'à sept gouverneurs, et chacun d'entre eux possède un arbre de promotions spécifique. Nous avons arrangé plusieurs règles du jeu pour leur donner le pouvoir de faire une différence dans vos villes.

Voici l'idée : en jouant, vous gagnez des points (des titres de gouverneur), que vous pourrez ensuite choisir de dépenser pour nommer un nouveau gouverneur ou pour donner une promotion à un gouverneur déjà en place. Vos choix concernant la gestion de vos gouverneurs auront un impact sur votre stratégie générale. Élargissez votre contrôle en couvrant plus de villes, ou élevez-vous en ne nommant que quelques gouverneurs puissants.

Quant aux gouverneurs eux-mêmes, ils sont dotés de personnalités uniques, et ce, avant même que vous ne choisissiez lesquels améliorer. Certains prospèrent lorsqu'ils font évoluer une ville déjà établie, construisent des merveilles et améliorent les routes commerciales. D'autres s'adaptent mieux à de nouvelles villes qui construisent leurs premiers quartiers et revendiquent leurs premiers territoires. Un gouverneur pourra sauver une ville en cas de siège, et renforcer ou saper ses défenses lorsqu'une puissante armée attaque. Bien que les gouverneurs ne puissent normalement travailler que dans vos propres villes, il en existe un qui peut être assigné dans les cités-états et avoir un effet sur les émissaires que vous y envoyez. Cela étant, aucun des gouverneurs n'est limité qu'à une seule fonction.

 

DES ALLIANCES RENFORCÉES

Les alliances de Civilization VI étaient déjà très utiles, mais cette extension leur ajoute plus de profondeur. Dans le jeu de base, elles se limitaient à une sorte de garantie que l'autre joueur ne viendrait pas interférer avec votre stratégie en vous attaquant, mais elles n'offraient que rarement des avantages concrets. Pour Civilization VI: Rise and Fall, nous avons donc choisi d'encourager les joueurs à se soutenir mutuellement, plutôt que de simplement éviter de se mettre des bâtons dans les roues. Nous multiplions également les choix à faire pour les joueurs ! Les alliances pourront désormais être de plusieurs types : scientifiques, militaires, économiques, culturelles ou religieuses, proposant chacune ses avantages. À mesure qu'une alliance progressera, elle gagnera en niveau et débloquera des bonus de plus en plus puissants, de façon à encourager les joueurs à réfléchir sur le long terme et à s'investir dans la diplomatie.

Prenons un exemple pour mieux vous expliquer comment une alliance évoluera au fil du temps. Avec une alliance scientifique de niveau 1, les deux alliés reçoivent un bonus de science pour leurs routes commerciales. Mais à mesure que l'alliance se développe, de puissants effets se mettront aussi en place. Au niveau 2, les deux alliés profiteront toujours de leur bonus de science, mais recevront également des Eurêka ! réguliers. Au niveau 3, en plus de tout ce qui précède, ils percevront un second bonus de science en étudiant la même technologie, ou une technologie déjà découverte par l'autre. Ces alliances sont si puissantes que les joueurs seront limités à un seul type à la fois, mais votre allié et vous pourrez décider de changer de type plus tard dans la partie.

SITUATIONS D'URGENCE

Les urgences sont une nouveauté de Civilization VI: Rise and Fall, déclenchées pour la plupart si un joueur prend une avance trop conséquente dans un domaine, par exemple en convertissant une ville sainte à sa religion ou en utilisant une arme atomique. Lorsqu'une urgence est déclarée, le jeu détermine quels autres joueurs peuvent s'allier temporairement contre la cible, et chacun pourra choisir de rejoindre l'alliance ou non. Rejoindre une alliance d'urgence pourra rapporter gros, à condition de parvenir à remplir tous les objectifs imposés contre la cible dans le temps imparti. Dans le cas contraire, c'est alors la cible qui recevra une récompense.

Il s'agit en quelque sorte d'équilibrer les pouvoirs autant que possible : en rendant le jeu plus dynamique, mais aussi en s'assurant que la partie reste équitable pour les joueurs qui ont développé leur avance. Nous avons ajouté des défis pour les joueurs prenant un tel ascendant sur la partie que la victoire leur semble assurée, mais nous ne voulions pas non plus les ralentir de façon artificielle. Ainsi, les urgences sont l'outil idéal pour réguler ce problème de rythme, et permettent également de mettre en avant les joueurs plus isolationnistes, puisqu'ils auront l'occasion de participer à l'alliance éphémère... ou d'en être la cible !

RACONTER VOTRE HISTOIRE

Les fans de Civilization savent déjà qu'aucune partie ne ressemble à une autre et que toutes les histoires sont différentes. Avec Civilization VI: Rise and Fall, nous mettons tout cela en avant en ajoutant plus de façons de suivre la progression d'une civilisation !

À mesure que les joueurs avanceront dans Civilization VI: Rise and Fall, ils débloqueront des "moments historiques", plus d'une centaine de petits succès pour tout ce qu'ils réussissent d'intéressant dans le jeu : le premier tour du monde, la formation d'une première unité exclusive, la fondation d'une religion, ou la construction d'un quartier à très forts bonus de proximité. La plupart octroient même un bonus additionnel si vous êtes la première civilisation au monde à réussir cet exploit ! Pris ensemble, ces moments historiques forment votre histoire en détaillant le développement de votre empire.

Ces moments historiques sont représentés de deux façons. Tout d'abord, ils participent à votre score pour l'ère en cours pour vous aider à déclencher un âge d'or ; et ensuite, ils s'ajoutent à votre frise chronologique, un endroit de l'interface qui répertorie toutes les étapes importantes de votre partie. Cette frise inclut de nombreuses illustrations pour chaque moment, pour représenter de façon aussi intuitive que possible l'histoire de votre empire. D'un point de vue plus pratique, c'est aussi un bon moyen de vous rappeler où vous en étiez lorsque vous reprenez une partie sauvegardée après quelques jours. Mais dans tous les cas, la frise chronologique est là pour illustrer votre histoire !

NOUVELLES CIVILISATIONS, NOUVEAUX DIRIGEANTS

Les gens nous demandent souvent comment nous choisissons les dirigeants et civilisations que nous incluons dans nos extensions ; et nous allons vous dévoiler neuf dirigeants et huit nouvelles civilisations dans les semaines à venir pour Civilization VI: Rise and Fall. Le processus est collégial, il implique toute l'équipe, depuis les graphistes aux producteurs, et même notre service juridique. Nous nous posons également des questions essentielles avant d'arrêter notre décision :

"Cette région du monde est-elle représentée ?"

"Cette époque de l'histoire est-elle représentée ?"

"Étaient-elles présentées ou évoquées dans les précédents jeux Civilization, ou sont-elles totalement inédites ?"

Nous nous efforçons de présenter une large variété de dirigeants, et nous tenons aussi bien entendu à inclure des femmes. Elles sont bien souvent trop peu représentées dans les récits historiques traditionnels, et les études modernes se penchent de plus en plus sur l'histoire de femmes puissantes, en marge des livres d'école. Nous sommes également à la recherche de dirigeants dont l'histoire sera propice à mettre en avant les nouvelles mécaniques de jeu de notre extension.

En ce qui concerne l'équilibrage par rapport aux dirigeants déjà présents, nous observons le jeu de façon globale, en regardant la façon dont nos dirigeants, anciens comme nouveaux, s'y inscrivent. Notre contrôle qualité nous tient régulièrement au courant de qui s'en sort le mieux, et qui a tendance à couler, et nous prenons également en compte l'avis des fans. Nous n'avons pas peur de reprendre des dirigeants déjà finalisés pour modifier leurs bonus, alors n'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires. Nous sommes toujours à l'écoute !

Mais ce n'est que le début de ce qui vous attend dans Civilization VI: Rise and Fall. Nous aurons bien d'autres informations à vous communiquer avant la sortie officielle de l'extension, le 8 février 2018, et nous avons déjà hâte de vous en dire plus... en commençant par vous présenter les nouveaux dirigeants et leurs civilisations !

Participez à la conversation via le hashtag #OneMoreTurn, et n'oubliez pas de suivre Civilization sur les réseaux sociaux pour ne manquer aucune info sur Sid Meier's Civilization VI.